Je veux changer de vie, mais je n’y arrive pas

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 1er janvier est un jour très amusant.

C’est le seul jour de l’année où nous sommes tous convaincus que quelque chose d’extraordinaire nous tombera dessus.

On se dit alors : « Ça y est, cette année c’est mon année ! »

Alors, on crie tout haut nos nouvelles résolutions :

  • 5 séances de sport par semaine ;
  • Régime draconien ;
  • Debout à 6 h du mat’…

… pour finalement se réveiller 15 jours plus tard à 11 h du matin, et se cacher sous la couette avec une maxi pizza pour échapper à son tapis de sport.

Pourtant, les médias et réseaux sociaux sont là pour te rappeler que tu dois te bouger. Mais, tu ne le fais pas.

Pour te donner bonne conscience, tu regardes des vidéos YouTube sur la science ou tu lis des articles de blogs pour comprendre comment enfin réussir à changer de vie… Mais rien à faire, tu n’arrives toujours pas à agir.

Reste bien scotché à ton écran, car cet article te révèle pourquoi tu ne te bouges pas et comment y remédier pour changer de vie.

Sommaire

I. Tu veux changer de vie, mais tu as peur

La peur est sacrément dérangeante.

C’est vrai, à chaque fois que nous sommes prêts à agir, elle se met en travers de notre route. Alors on repart d’où on est venu, bredouille, avec notre valise pleine de déceptions.

Du moins, c’est le scénario le plus probable si nous laissions notre peur décider de nos choix de vie.

En effet, nous pouvons, soit lui laisser toute la place qu’elle réclame et devenir son esclave jusqu’à la fin de nos jours ; soit, la restreindre et déterminer sa place dans nos vies.

Finalement, la place de la peur dans nos vies relève de notre responsabilité. C’est à nous d’agir pour changer de vie, d’en avoir le contrôle et ne plus la subir.

1. Qu’est-ce que la peur ?

Origine :

avatar peur

La peur est un phénomène naturel. Donc, nous devons vivre avec.

En fait, lorsque l’Homme vivait encore de chasse et de cueillette, la peur était un ensemble de réactions biologiques signalant l’approche d’un danger.

À cette époque, les êtres humains se déplaçaient en groupe pour accroître leur chance de survie. Alors, tous les êtres humains vivaient dans la peur d’être rejeté du groupe, car cela augmentait les risques de mort.

Aujourd’hui, non seulement nos voitures et nos smartphones ont remplacé les torches et les silex de nos ancêtres, mais en plus notre peur du rejet – dû à un risque de mort imminente – évolua vers une forme de peur plus moderne : une peur du rejet dû à l’exclusion sociale.

En effet, les mêmes régions neurologiques s’activent et les mêmes réactions biologiques apparaissent, bien que les conditions soient quelque peu différentes. Par conséquent, nous avons hérité du cerveau reptilien de nos ancêtres et nous devons faire avec.

Comment vivre avec la peur :

Pour changer de vie, la peur est un signal important.

En effet, la peur nous procure du stress face à quelque chose d’important pour nous. Alors, pour changer de vie, la peur est un très bon indicateur pour connaître la direction à prendre.

En dépit de ce que l’on pourrait penser, nous devons autoriser la peur d’exister sans y résister au risque de la vivre négativement.

Toutefois, nous devons garder un contrôle sur sa présence pour ne pas être obnubilés par elle. Dans ces conditions, il faut détourner sa peur pour réussir à changer de vie.

Pour cela, nous devons surveiller la façon dont on se parle, étant donné que notre cerveau ne fait pas la différence entre une phrase positive et une phrase négative.

Donc, remplace tes phrases négatives de types « je ne veux pas avoir peur » par des phrases positives de types « j’aime la peur ».

De cette façon, tu détournes les effets négatifs de la peur pour la transformer en boost, si bien qu’elle ne te paralyse plus.

Finalement, tu ne la feras pas disparaitre, mais tu peux la transformer en énergie plutôt que de la garder comme un boulet accroché à ton pied.

2. La peur du rejet social

Décider de changer de vie nous confronte à la peur du rejet social.

Si bien que nous :

  • Craignions d’être jugé ;
  • Craignions de ne pas bien faire ;
  • Attendons que les autres nous complimentent ;

Finalement, la peur du rejet social nous confronte à deux types de sentiment :

La honte

Nous connaissons tous ce sentiment qui était particulièrement fort à l’école. En effet, la peur du rejet social naît au sein de la cour de récré lorsque l’on était encore enfant.

Mais, si on ne parvient pas à la surmonter à l’école, alors elle devient une croyance limitante redoutable prenant de plus en plus d’ampleur plus tard dans nos vies. Ce sentiment déclenché par la peur du rejet social est redoutablement efficace à nous faire perdre notre capacité à oser faire ce qui est important pour nous. Or, changer de vie nous confronte à la honte, car nous sortons de ce qui est socialement attendu. Personne n’aime le changement, alors si tu t’amuses à changer de vie, cela ne plaira pas à tout le monde, donc un sentiment de honte naîtra en toi.  

Finalement, pour changer de vie, il te faut accepter cela pour ne pas laisser ton sentiment de honte te bloquer dans ta démarche de changement.

avatar honte

Le besoin de validation sociale

La recherche de validation sociale modifie nos comportements de façon néfaste. Le but étant de répondre aux critères attendus par la société. De cette façon, tu t’intègres mieux socialement, mais au détriment de ton estime de toi. En effet, intérieurement, tu te sens vide et frustré de ne pas agir en cohérence avec tes valeurs.

C’est pourquoi, lorsque tu inities un changement de vie, cela n’est pas accepté socialement. Or, l’être humain possède ce besoin inné d’obtenir une validation de ses paires. Donc, tu devras accepter de ne pas avoir le soutien de ton entourage lorsque tu décideras de changer de vie.

Finalement, rappelle-toi que ce n’est pas contre toi, mais que c’est un mécanisme profondément humain. Sois prêt à faire face à ce sentiment, car changer de vie te challengera et cette peur risque de te freiner.

À RETENIR

Fais de la peur ton alliée.

Elle t’indiquera ce qui est important pour toi et te guidera à prendre le bon chemin pour changer de vie.

Comme ce qui est important pour toi n’est pas facile à obtenir, alors tu dois te confronter à ta peur y parvenir.

Donc il faut aimer sa peur et ne surtout pas l’ignorer, car changer de vie implique de se battre.

3. La peur de l'échec

J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi.

Michael Jordan

Cette déclaration de Michael Jordan nous en apprend beaucoup sur la façon dont nous devons apprivoiser la peur de l’échec. En effet, toutes les personnes qui atteignent leurs objectifs ont essuyé des échecs.

Et c’est OK !

Le plus important est de s’impliquer et de se relever après un échec, au risque de développer une croyance limitante qui bloquera toutes actions futures.

L’échec fait partie du processus de réussite, alors plus tu t’impliques, plus tu risques d’échouer, mais plus tu apprends et deviens capable de réussir.

Du coup, en changeant ta perception de l’échec, un cercle vertueux se créait.

Dis comme ça, cela semble facile à mettre en place : échouer = plus de chance de réussir…

Mais dans la réalité la peur de l’échec agit de manière plus subtile. En fait, la peur de l’échec est paralysante, mais surtout elle prône la procrastination.

Le phénomène de procrastination se produit lorsque :

Dans ces conditions, la procrastination est normale. En fait, c’est un phénomène naturel accentué lorsque tu fais ce pour quoi tu n’es pas fait (relis ça).

Donc, tu dois redéfinir pourquoi tes objectifs sont si importants pour toi.

Ensuite, l’astuce est de mettre en place des petites actions quotidiennes en direction de tes objectifs de vie !

L’idée est de ne pas accomplir de grandes actions de temps en temps, mais de petites actions quotidiennement. Cette méthode évite de se sentir paralysée par la grandeur de nos objectifs.

Pour t’aider dans cette tâche, télécharge le plan d’action interactif ci-dessous :

Finalement, pour changer de vie, tu dois te confronter à l’échec. En effet, si tu as peur de te lancer dans un nouveau projet par peur d’échouer, rappelle-toi que de ne pas oser passer à l’action est déjà un échec. Donc, il vaut mieux échouer en passant à l’action plutôt que d’échouer dans sa tête. Car dans le premier cas, tu échoues en progressant, alors que dans le deuxième cas, tu échoues sans rien avoir appris.

À RETENIR

L’inaction est déjà une forme d’échec. Alors, la pire chose qui puisse t’arriver est de réussir.

II. Pourquoi passer à l'action quand on veut changer de vie ?

Il vaut mieux être imparfait et agir malgré tout que d’attendre éternellement une perfection qui n’arrivera jamais.

Olivier Roland

1. Pour éviter les regrets futurs

Changer de vie implique de sortir de sa zone de confort et de se confronter à de nouvelles situations. En effet, vouloir changer de vie en répétant les mêmes comportements et en prenant les mêmes décisions ne nous fera pas bouger d’un poil de notre situation actuelle.

Cependant, nous éprouvons des difficultés à passer à l’action. En effet, nous avons tendance à nous raconter des excuses comme « Je ne suis pas prêt » ou encore « Je dois encore me former sur… ». La vérité est qu’il n’y a jamais de bon moment pour démarrer un changement de vie. Le meilleur moment c’est maintenant. Pour s’en rendre compte, il faut enclencher ses premières actions, même si on agit de manière imparfaite.  

Repousser le moment de passer à l’action accroit les chances de ne jamais changer de vie. Alors, passer à l’action pour ce qui est important pour nous est le meilleur moyen d’éviter un futur rempli de regrets.

Mais l’être humain à des difficultés à imaginer les conséquences futures de son inaction présente. En effet, le présent semble nous convenir ainsi tandis que le futur est lointain, alors à quoi bon se soucier de nos futurs regrets ?

Par exemple : Un fumeur qui essaie d’arrêter tente de se convaincre d’en prendre toujours une dernière. Tu sais le fameux : « allez, juste une dernière… Une petite… Ça ne change rien ! » Dans un sens c’est vrai. Mais répéter cette action 10, 100, 1000 fois sur plusieurs années… cela change quelque chose.

Finalement, ta douleur future de ne pas être passé à l’action sera plus grande que ton plaisir immédiat.

schéma illusion réalité

2. Pour ne plus ressentir de regrets

Il se peut que tu veuilles changer de vie parce que tu ressens une douleur de ne pas avoir fait ce qui était important pour toi jusqu’à présent.

Alors, tes regrets sont déjà présents.

C’est en quelque sorte une bonne nouvelle, car tu es prêt à passer à l’action. Or lorsque l’on souhaite changer de vie sans ressentir une vraie douleur liée à nos regrets de ne pas être passé à l’action alors c’est plus difficile de se convaincre de faire ce qu’il faut.

III. Comment passer à l’action pour changer de vie

C’est dit et répété, changer de vie implique de passer à l’action.

Mais passer à l’action est stressant.

Tu y penses beaucoup, mais lorsqu’arrive ce moment où tu peux agir, tu ne bouges pas.

Alors, tu regardes cette belle opportunité d’agir se volatiliser sous tes yeux.

Afin de remédier à ce problème et changer de vie, suis les règles qui suivent :

Règle 1 : Développer sa confiance en soi

Ta capacité de passer à l’action évolue en même temps que ton niveau de confiance en toi.

Ton niveau de confiance en toi dépend de ton niveau d’estime de toi. Alors tu dois construire un équilibre entre ces deux-là pour passer à l’action :

  • L’estime de soi correspond à la valeur que tu te donnes. Elle s’incarne dans la façon dont tu te parles. Alors, surveille ton langage interne, apprends à te parler avec des phrases positives et à te valoriser dans ta tête, mais aussi à voix haute (p. ex., autosuggestion). De plus, prends le temps d’identifier tes valeurs et tes forces, car elles impactent qui tu es !
  • La confiance en soi correspond à ta capacité à agir pour ce qui est important pour toi. En développant ta confiance en toi, tu développes de la certitude envers tes compétences, en utilisant tes forces et tes valeurs.

Donc, pour changer de vie, il faut développer son estime de soi et sa confiance en soi afin de passer à l’action.

Mais, passer à l’action ne signifie pas :

  1. Je rêve de grimper l’Everest ;
  2. Alors, je monte l’Everest !

… non.

Passer à l’action signifie :

  1. Je rêve de grimper l’Everest ;
  2. Je fais une première randonnée ;
  3. Puis, une deuxième… ;
  4. Ensuite, je me lance un défi un peu plus grand comme grimper le Mont-Blanc ;
  5. Finalement, je continue par petit pas faisant face aux échecs et aux réussites, jusqu’au jour où je suis prêt à grimper l’Everest.

À chaque objectif atteint, célèbre ta victoire ! 

Le psychologue, B.F. Skinner, nous apprend avec le conditionnement opérant que fournir une récompense plutôt qu’une punition était plus efficace à motiver quelqu’un à agir. Ton cerveau a besoin de comprendre que l’effort fourni sera récompensé, et ce peu importe l’issue finale, c’est-à-dire échec ou réussite.

Donc, passer à l’action t’amène à expérimenter de nouvelles choses au cours desquelles tu prends de plus en plus de risques. Finalement, chacune de ces actions accroît ta confiance en toi. Cette croissance n’est pas linéaire, donc ta volonté de passer à l’action sera toujours mise à rude épreuve.

C’est pourquoi il te faut reconnaitre cette émotion pour réussir à passer à l’action et changer de vie.

Règle 2 : Créer des habitudes

Pour changer de vie, tu as besoin de créer des habitudes pour agir sans hésitation.

Par exemple : Si tu veux mettre en place l’habitude de faire du sport 3 fois par semaine, alors mentalement il n’y aura pas de place à la négociation, car ton cerveau saura que tu dois faire ces 3 séances par semaine. Dans ces conditions, il n’essaie pas de t’en dissuader.

Règle 3 : Visualiser sa réussite

Quand j'étais très jeune, je me suis imaginé être et avoir ce que je voulais. Mentalement, je n'ai jamais eu aucun doute à ce sujet.

John Lennon

Les personnes qui atteignent leurs objectifs pratiquent la visualisation, car cette technique est puissante pour trouver la confiance de passer à l’action et changer de vie.

  • Jack Nicklaus a remporté un nombre record de 18 tournois de golf professionnels. Il est considéré comme le meilleur golfeur de l’histoire. Il explique que la visualisation a été la meilleure méthode pour le préparer à gagner ;
  • Tiger Woods utilise la visualisation depuis tout petit. C’est son père qui l’a initié. Avant chaque tir, Tiger visualise exactement la trajectoire qu’il souhaite donner à la balle de golf ;
  • Arnold Schwarzenegger a été élu 5 fois Mr. Univers, 4 fois Mr. Olympia et il est l’un des meilleurs acteurs du cinéma hollywoodien. Il explique ses succès grâce à la visualisation.

Règle 4 : Utiliser la méthode des petits pas

Grandement inspirée de la méthode Kaizen, l’idée est d’avoir tous les jours de nouvelles actions à réaliser et de nouveaux objectifs à atteindre.

Étant donné que le cerveau fonctionne comme un muscle, alors pour réussir à changer de vie, il faut l’entrainer régulièrement. En effet, faire de grandes actions une fois de temps en temps ne sera jamais aussi efficace que de faire des petites actions tous les jours.

C’est le pouvoir des habitudes !

Finalement, on revient aux fondamentaux.

Pour changer de vie, il faut définir ses objectifs de vie et agir dans leur direction.

Lorsque tu sais où tu vas et pourquoi tu y vas, alors la peur de passer à l’action n’est plus aussi grande. Parce que tu comprends qu’atteindre tes objectifs passe par ce sentiment.

Un mot d’ordre : « Suis tes peurs ! »

Ce qu’il faut retenir c’est que l’atteinte d’un objectif n’est jamais linéaire, c’est une aventure semée d’embuches où seuls les plus braves parviennent jusqu’au bout :

  • Ce sera dur ;
  • Tu auras peur ;
  • Ce sera inconfortable ;
  • Et tu n’en garderas pas forcément un bon souvenir.

Mais, tu te seras respecté.

Tu auras agi pour ce qui est vraiment important pour toi.

Puis, c’est l’effort, l’action et l’implication pour tes objectifs au quotidien qui te rendent heureux.

Alors, il faut apprécier le processus d’action, car c’est dans ce processus que tu apprendras, aimeras, te dépasseras, mais surtout vivras la vie qui te correspond.

Finalement, tes échecs deviendront de bonnes histoires à raconter autour d’un feu de camp.

Règle 5 : Au moment de passer à l’action ne réfléchis pas (règles des 5 secondes)

Mel Robbins est une conférencière américaine que j’aime beaucoup. Elle est l’auteure du livre « 5 secondes pour tout changer ».

Pour elle, le moment déterminant du passage à l’action est entre l’apparition de l’idée de passer à l’action et le passage à l’action lui-même.

Selon elle, le problème, c’est de penser…

En fait, si après avoir eu l’idée de passer à l’action (p. ex., pour partager une idée) tu hésites, puis réfléchis, alors tu commences à imaginer le pire.

Elle explique que ce micromoment est fatidique dans l’accomplissement de notre vie.

Comme je te l’ai expliqué plus tôt, nos habitudes limitent nos négociations internes, car le cerveau ne demande plus si on veut faire quelque chose, mais on le fait puis c’est tout ! Les hésitations et les négociations n’ont plus de place, seulement l’action.

Elle a découvert qu’en comptant à l’envers 5, 4, 3, 2, 1… elle accomplissait enfin des tâches quasi insurmontables auparavant (p. ex., se lever du lit ou appeler quelqu’un).

Finalement, la motivation se trouve dans l’action, alors arrête de te demander comment faire, mais commence à agir pour changer de vie.

Règle 6 : Apprendre des autres

Contact des gens qui ont confiance en eux pour comprendre leurs attitudes et copier leurs comportements non verbaux.

En fait, tu remarqueras une certaine positivité chez eux que tu n’as pas ainsi qu’une relation différente à la peur.

Finalement, à leur contact, tu modifieras tes croyances et tu découvriras de nouvelles façons de pensées ce qui t’aidera à changer de vie.

Règle 7 : Apprendre à gérer ses émotions

La peur d’agir pour ce qui est vraiment important pour toi est psychologiquement douloureuse. En fait, pour réussir à passer à l’action pour changer de vie rappelle-toi que l’être humain est émotionnel et non logique. Donc, pour changer de vie, il te faut influencer tes émotions.

Comme nous ressentons des émotions de peurs face à des évènements importants pour nous, alors il nous faut apprendre à la maîtriser. La peur provoque un stress plus ou moins intense que l’on peut contrôler :

avatar yoga

Pour reprendre l’exemple du fumeur, lorsqu’il commencera à arrêter, il ressentira des effets dus au syndrome du sevrage, c’est-à-dire de l’irritabilité, de l’anxiété, des troubles du sommeil… Les effets sont importants et longs, c’est pourquoi beaucoup échoue.

Mais s’ils manipulent leurs émotions, ils s’offrent plus de chances de réussir.

  • Si le fumeur est soucieux de son apparence alors il trouvera de la motivation d’arrêter en voyant ses dents jaunir ;
  • Si le fumeur est célibataire alors il trouvera de la motivation d’arrêter pour plaire en ayant plus de mauvaise haleine.

Finalement, ils réussiront à arrêter de fumer lorsque leur douleur immédiate – soucieux de son apparence pour l’un et célibataire pour l’autre – sera plus forte que le plaisir immédiat qu’ils ont de fumer.

IV. Conclusion

Si tu ne parviens pas à changer de vie, cela est dû à tes peurs – de l’échec, du rejet…

La peur est une réaction biologique naturelle qui te signale l’approche d’un danger et qui t’aide à comprendre ce qui est important pour toi.

Alors, la peur a un côté sympathique que tu dois apprendre à aimer par la confrontation.

Si tu l’esquives alors tu esquives ta propre vie.

Pour éviter cela, voici des règles à suivre pour mettre toutes tes chances de ton côté :

Changer de vie implique de faire un pas devant l’autre vers l’inconnu. Mais une chose est sûre, ce sera un chemin semé d’embuches.

Finalement, définir ses objectifs et agir tous les jours, un petit peu, pour les atteindre te mènera vers le changement que tu recherches.

Quelles actions vas-tu prendre dès aujourd’hui pour changer de vie ? Partage ta réponse en commentaire.

Tu as aimé cet article ? Partage-le avec tes amis :)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments