Le guide ultime pour devenir plus sociable

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

T’imagines si tous les jours, tu devais faire face à Chuck Norris dans un ring de boxe…

Tu vivrais une peur permanente.

Le cœur battant à 100 à l’heure.

Sans aucune échappatoire.

Cette situation te rend minable, inconfortable et surtout ça fait mal (en plus, c’est un vieil homme… donc tu devrais bien t’en sortir, mais non).

C’est ainsi que tu vis ton incapacité à communiquer librement avec les autres.

Tu ne veux pas faire face aux gens, tu ne t’en sens pas capable, tu es à terre et le lendemain sans même t’être relevé, tu es maintenu au sol…

Ce combat interne auquel tu fais face tous les jours pour communiquer n’est pas une fatalité. Tu peux y déroger.

Dans cet article, je te révèle les techniques qui m’ont permis de me libérer de cette cage intérieure, stopper le combat et parler librement sans barreaux qui me séparent du monde.

Sommaire

I. Pourquoi devenir plus sociable

Devenir plus sociable produit de nombreux bienfaits psychologiques et sociaux.

Au niveau personnel, devenir plus sociable te permet :

  • de devenir plus tolérant ;
  • de mieux gérer ton stress ;
  • de développer ta vie sociale ;
  • d’augmenter ton estime de toi et ta motivation ;
  • d’améliorer la qualité de ta vie au quotidien ;
  • d’élargir ta vision du monde ;
  • de te libérer du regard des autres ;
  • d’accorder plus de confiance aux autres pour t’aider en cas de difficultés personnelles ou professionnelles ;
  • de créer des relations plus saines avec ton entourage ;
  • de devenir plus positif ;
  • d’apprendre des expériences des autres ;
  • de mieux te connaitre ;
  • de vivre de nouvelles expériences.

Au niveau professionnel, devenir plus sociable te permet :

  • de mieux t’intégrer dans un groupe ;
  • d’être plus satisfaits de ton travail et de tes accomplissements ;
  • d’obtenir de meilleures opportunités de carrière ;
  • de partager tes opinions de façon convaincantes ;
  • d’aimer ton travail ;
  • d’entretenir de meilleures relations avec tes collègues et tes clients ;
  • une plus grande réussite professionnelle.

II. Un associable peut-il devenir plus sociable ?

Avant toute chose, il est essentiel de faire un point de définition. En effet, la majorité du temps, les victimes de difficultés à communiquer sont les timides et les introvertis. Alors qui sont-ils ?

Les timides sont les personnes qui « manquent d’assurance ou de hardiesse dans leurs actes, leurs décisions, leurs opinions. » Les introvertis sont les personnes tellement obnubilées par ce qui se passe dans leur tête qu’elles en oublient le monde autour d’elles. Il s’agit d’une « tendance à se replier sur soi-même ».

Suivant ces définitions, tu es considéré par la société comme associable. La bonne nouvelle est qu’il existe une ribambelle de solutions pour sortir du côté obscur de la civilisation et devenir une personne plus sociable.

Le maître mot = l’entraînement !

Entre autres, rien ne sépare un joueur de basket professionnel à un joueur amateur si ce n’est l’entraînement.

Avec de l’entraînement, l’amateur peut devenir aussi bon, voire surpasser le professionnel.

De la même façon que nos compétences sociales peuvent se développer.

Si nous n’avons jamais appris à être sociables alors nous devons prendre la responsabilité d’apprendre par nous-mêmes.

Attendre et espérer un changement miraculeux est illusoire.

Alors, en cas de doute, rappelle-toi que devenir plus sociable ça s’apprend.

III. Qu'est-ce qui t'empêche de devenir plus sociable ?

La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent.

Albert Einstein

Einstein avait raison !

Tu ne deviendras jamais plus sociable si tu gardes la même façon de penser et d’agir qu’aujourd’hui !

En fait, ton problème se situe dans ta zone de confort.

Tu sais celle qui te fait te sentir si bien dans ton canapé, mais à la fois si mal lorsque tu en sors.

À l’intérieur de cette zone, c’est confortable, tu es dans des situations que tu maîtrises, mais c’est un cercle vicieux ; en dehors par contre ça se gâte… tu te trouves dans des situations que tu ne maîtrises pas.

Sur le chemin entre le confort et l’inconfort se trouve la peur. Et dans ce cas précis, une terrible peur fait rage. C’est la peur du rejet ! C’est une peur extrêmement puissante et pour cause, elle est aussi douloureuse qu’une douleur physique.

Le problème est que cette peur te gâche la vie. Elle t’empêche de te sociabiliser par peur de ne pas être accepté par les autres. Du coup, tu évites les situations stressantes pour protéger ton estime de toi. Finalement, elle t’empêche de devenir plus sociable, car tu te prives de nouvelles expériences, qui en réalité renforceraient ton estime de toi.

En conséquence, une étiquette « associable » se colle sur ton front et ta valise avec l’étiquette « estime de moi » prend le premier train, direction « la honte ».

histoire estime de soi

Ce besoin de nouer des relations sociales et d’appartenir à un groupe est fondamental.

Cela se trouves en 3ᵉ position sur la Pyramide des besoins de Maslow. Donc, devenir plus sociable est profondément nécessaire à ton bien-être.

« Mais Madison !! Comment je fais pour en finir avec cette peur du rejet ?? ».

Pas de panique !!

La peur du rejet vient de ton anticipation à vivre des expériences négatives, qui elle-même, est influencée par tes croyances limitantes. Celles-ci sont les croyances que tu portes sur toi-même, sur les autres ou le monde, mais qui te limitent d’une manière ou d’une autre à agir vers la vie qui te correspond.

Alors, dans un premier temps, débarrasse-toi de tes croyances limitantes :

Dans un deuxième temps :

  • fait un travail personnel de fond (confiance en soi, estime de soi) ;
  • comprend ce que les gens sociables font ;
  • intègre mentalement comment ils le font pour toi aussi devenir sociable.

Ce sont des petites habitudes saines à mettre en place par-ci par-là qui vont te faire devenir plus sociable et te transformer en personne super-sociable !

IV. Devenir plus sociable en développant son estime et sa confiance en soi

Être timide et/ou réservé renvoie une image d’asociales lorsqu’en réalité il s’agit d’un mal-être. Alors, pour devenir plus sociable, tu dois travailler sur ton estime et ta confiance en toi.

Pour cela, il te faut identifier tes passions afin de te concentrer dessus et développer « ton truc » (sport, dessin…). Tout comme toi, les personnes sociables ont quelque chose qui les caractérise. Donc, il te faut toi aussi, le développer et le mettre en avant pour devenir plus sociable.

Par exemple, le fait d’être mal à l’aise en public peut trouver sa solution dans :

  • la pratique d’un sport d’équipe ;
  • l’apprentissage d’une langue étrangère (avec un natif) ;
  • la lecture et l’application de livre de développement personnel.

Toutes ces situations te conduiront en dehors de ta zone de confort. Ipso facto, tu rencontreras une réussite ou un échec.

Tu construis ta confiance en toi sur le chemin de l’atteinte de tes objectifs de vie. Ces objectifs de vie, tu les poursuis à travers des objectifs à court, moyen et long terme :

  • tu les réussis = tant mieux !
  • tu les échoues = belle opportunité de t’améliorer !

Tu trouveras un équilibre entre réussites et échecs. Tu réaliseras que tu es capable d’accomplir des choses, mais que l’échec fait également partie du jeu. Tu tireras des leçons de tes échecs afin d’accroître tes chances de réussite futures. Si bien qu’il te faut être prêt à aimer tes réussites autant que tes échecs.

Devenir plus sociable implique de vivre des expériences qui te conduiront à rencontrer des gens. Au fur et à mesure du temps, il te sera plus facile de converser avec des inconnus.

V. Devenir plus sociable grâce au Triangle De La Sociabilité

Selon mon expérience, les gens sociables maîtrisent trois éléments :

  • leur apparence (comportements et attitudes) ;
  • leur discours/communication ;
  • leurs émotions/pensées.

Et oui… devenir plus sociable ce n’est pas seulement savoir communiquer. C’est un art de vivre !

Il s’agit de ce que j’appelle le « Triangle de la Sociabilité ».

Examinons à présent chacun de ces points, afin d’identifier les actions qui te permettront de devenir plus sociable dès aujourd’hui.

1. Contrôle ton comportement

La sociabilité s’exprime dans ton comportement. Cela se caractérise par ce que tu montres au grand public.

Dis "Oui" Pour Exister Socialement

Pour devenir plus sociable, entoure-toi de personnes qui ont des centres d’intérêt similaires aux tiens. Pour cela, participe à des projets collectifs, comme :

  • le bénévolat ;
  • les soirées ;
  • un club qui partage ta passion (sport, lecture, musique)

C’est une étape importante pour devenir plus sociable. Intégrer de tels projets, facilitera ta communication, car n’importe quel sujet de conversation peut commencer par un sujet lié au projet.

Lorsque l’on te propose de rejoindre un club ou une activité quelconque, prends l’habitude de dire oui. Les personnes sociables acceptent toujours les invitations envoyées sinon elles ont de vraies excuses pour dire non (pas celles du style, « J’ai un cours d’aquaponey » alors qu’en réalité tu regardes une série Netflix).

Pense aux personnes formidables que tu rencontreras. Visualise chaque proposition comme une chance de devenir plus sociable, si bien que tu t’ouvriras au monde.

Tu porteras moins de préjugés… Tu sais, ces pensées négatives que tu formes contre tout le monde.

Avatar note transparent

Dans la même logique, je te conseille de regarder le film Yes Man avec Jim Carrey.

Ce film illustre comment devenir plus sociable grâce à la psychologie du « oui » malgré un comportement associable de base.

C’est pourquoi je t’encourage à chercher tes points communs avec ton interlocuteur. On en a avec tout le monde !

Ainsi, pour devenir plus sociable, laisse à l’autre le temps de s’ouvrir à toi. Tu seras surpris de voir à quel point tu peux t’entendre avec n’importe qui en adoptant un esprit d’ouverture.

Dis "Non" Et Donne En te Respectant

Pour devenir plus sociable, intéresse-toi sincèrement aux autres.

  • Implique-toi dans leur vie ;
  • Aide-les ;
  • Conseille-les ;
  • Et propose des activités.

Mais attention !

Devenir plus sociable ne veut pas dire devenir trop gentil. Ne donne pas tout, tout le temps. Respecte-toi un minimum. Sinon tu risques de passer pour un rigolo et on abusera de toi.

Comment trouver un équilibre entre donner et se respecter ? Entre altruisme et égoïsme ?

Pour ça, travaille sur ton estime de soi. Deviens égoïste et apprends à dire non pour être tout à fait capable de dire oui quand la situation est conforme à tes valeurs.

Communiquer avec le non verbal

Le non verbal fait partie intégrante de la communication. Selon une étude, 93% de la communication passe par le non verbal : les gestes, la posture, les expressions faciales et ton regard.

Observe les autres. Pour devenir plus sociable et te sentir plus à l’aise en public, commence à observer le langage corporel des gens aux alentours. Ainsi, tu découvriras qu’avant même d’avoir commencé une conversation, un premier dialogue se sera créé entre vous. Enfin, dirige-toi vers les personnes pour lesquelles tu te sens le plus attiré (p. ex. grâce à un sourire ou un regard).

Souris aux autres. Tout le monde aime échanger avec des gens heureux et enthousiastes. Alors, souris ! Tu gagneras en sympathie et tu attireras les gens à toi. En plus, le sourire à des bienfaits psychologiques. Donc même si tu ne te sens pas de bonne humeur, force un sourire et observe le changement qui s’opère en toi.

Sourire trois fois tous les jours rend inutile tout médicament.

Proverbe Chinois

Adopte une posture ouverte. Son effet est similaire à celui du sourire. Tu sentiras des bénéfices psychologiques et une hausse de confiance en toi, grâce à un langage corporel accueillant. Donc, les autres comprendront que tu es ouvert à la communication. Tu inspireras confiance et ouverture aux autres.

Pour devenir plus sociable, évite de baisser la tête, de tirer la tronche, de regarder ton téléphone ou encore de croiser tes bras. Sinon, le message envoyé aux autres est que tu ne veux pas être approché ! Et devine quoi ?!

Personne ne t’approche !

À la place :

  • Sois la personne avec laquelle tu aimerais interagir pour devenir plus sociable ;
  • Cherche le regard des gens ;
  • Fais-leur des gestes (p.ex. hochement de tête) pour leur montrer ton intérêt ;
  • Aie l’air heureux et prêt à parler afin que les gens viennent vers toi.

À RETENIR

2. Contrôle tes attitudes

L’attitude se caractérise par ce qui se passe en toi. Pour devenir plus sociable, tes comportements doivent être conformes à tes attitudes. À savoir :

  • Apprendre à agir en respectant qui tu es ;
  • Accueillir la vision de l’autre de manière authentique.

Pour y arriver, il te faut identifier tes valeurs et tes forces.

Sois sociable au quotidien

Pour devenir plus sociable, le changement doit s’opérer dans toutes les sphères de ta vie. Non simplement, dans un contexte précis comme les soirées. Devenir plus sociable est une attitude qui s’acquière par la mise en place d’habitudes.

Cherche à communiquer avec les autres :

  • Pendant tes courses ;
  • Dans une file d’attente ;
  • Au travail ;
  • Au bar du coin ;
  • Dans un parc.

Plus tu essaies de parler avec les gens autour de toi, plus vite il te sera facile d’entrer en communication avec les autres.

Aie confiance en l’autre

En adoptant cette attitude, ton non-verbal communiquera de l’ouverture et de la bienveillance. Si tu te trouves dans une situation qui te challenge, fais en sorte de rester respectueux et maître de toi. Tu pourras t’exercer en travaillant ton estime de toi et ta respiration.

Le but étant de :

  • ne pas juger l’autre ;
  • rester positif ;
  • chercher le bon chez l’autre ;
  • rester bienveillant.

On peut facilement se laisser embarquer par nos préjugés. Une telle erreur peut te donner l’air d’être froid aux yeux des autres. Pour devenir plus sociable, reste ouvert à l’autre en ayant confiance en lui.

Inspire la positivité

Fais-en sorte que les gens se sentent bien avec toi. Respecte-les et écoute-les. Sois toi-même et cultive ton authenticité avec eux.

Avatar pouce en l'air

Devenir plus sociable implique de développer sa positivité à travers :

  • l’humour ;
  • sa capacité à débattre ;
  • ses réflexions profondes ;
  • son altruisme ;
  • son intérêt pour les autres.

C’est essentiel dans ta sociabilité. Personne n’a envie de socialiser avec des gens négatifs qui nous racontent leur problème à tout va.

À RETENIR

  • Devenir plus sociable est un état d’esprit et un art de vivre ;
  • Il te faut travailler sur ton estime de toi pour implémenter des pensées qui te conduiront à devenir plus sociable.

3. Contrôle ton discours

La vie est ton terrain de jeu !

Deviens un Indiana Jones de la communication.

Communique partout tout le temps.

Développe l’enthousiasme de rentrer en communication et cherche ce que les autres peuvent t’apprendre.

Apporte de la valeur aux autres en retour.

L’ultime conseil pour devenir plus sociable est de t’intéresser sincèrement aux autres.

Comment ?

Parle dans la langue de ton interlocuteur

Parle dans l’univers de l’autre. Utilise des métaphores, images, structures qui lui sont familières.

Un tel discours aura plus d’impact sur cette personne que les dernières trouvailles scientifiques liées à l’alimentation saine !

Écoute activement

Pour devenir plus sociable, il est important de comprendre que l’enjeu des conversations ne tourne pas autour de toi.

Oublie ton égo !

Toi, petit être introverti et timide, sache que tu possèdes un avantage certain pour créer une différence dans tes conversations.

En effet, tu es naturellement doué pour l’écoute.

Cette compétence est enseignée en long, en large et en travers par les coachs en développement personnel.

Pourquoi ?

Parce que les gens nous aiment proportionnellement au temps de parole qu’on leur accorde.

En gros, plus tu laisses ton interlocuteur parler de lui, plus il t’aime en retour !

Pourquoi ?

Parce que la personne la plus importante pour ton interlocuteur c’est lui-même.

Il associera son bonheur ressenti, en te partageant sa vie, à ta présence.

De même, ne coupe pas la parole de ton interlocuteur pour que tu puisses étaler ta vie. Lui couper la parole pour dire quelque chose du type « Ah oui ! Ça me rappelle ma tante Catherine, y a 4 ans à Bratislava… » est contre-productif.

Laisse ta tante là où elle est et écoute ton interlocuteur. Montre-lui de l’intérêt en lui posant des questions, en lui apportant des conseils qui vont lui permettre d’avancer vers une solution.

Finalement, devenir plus sociable est possible en prenant le temps de vraiment t’intéresser à l’autre.

Par contre, ne sois pas fermé à l’échange. Si ton interlocuteur s’intéresse à toi, ne te braque pas.

De même, si la conversation stagne utilise l’écoute active. L’idée est de créer des conversations de qualité en laissant ton jugement de côté. Ainsi tu développes de l’empathie pour l’autre grâce à :

  • Ta curiosité
  • Ton écoute ;
  • Ta capacité à ressentir ses problèmes ;
  • Ta capacité à te mettre à sa place ;
  • Ta compréhension ;
  • Ta capacité à ressentir ses émotions ;
  • Ta présence dans la conversation à 99,99% ;
  • Et ta capacité à te mettre dans la même énergie que lui.

De toute évidence, être monsieur ou madame « je-sais-tout » est une erreur. C’est agaçant et ennuyeux. Tu ne créais aucun sentiment positif chez l’autre de cette façon. Dans ces conditions, ton interlocuteur se sent rabaissé par ta vanité.

En définitive, devenir plus sociable implique de rester humble, à l’écoute, d’être curieux et de poser des questions.

Impose-toi

Personne ne te donnera jamais la parole !

Dans une conversation, tu dois affirmer ta place.

En fait, pour devenir plus sociable, il te faut comprendre que ton avis à autant d’importance et de légitimité que celui de ton interlocuteur. Ce qui te retient encore de le partager, c’est la peur.

Cette peur du rejet nous maintient dans un mode « observation » des gens. Mais, cela ne nous permet pas d’entrer dans la conversation. Pour avoir une présence totale, il ne faut plus réfléchir à ce qui se dit, mais y réagir (bon OK, si la conversation porte sur les toutes dernières découvertes de la relativité restreinte E = mc² … OK… tu peux réfléchir !).

On a tous connu ce moment où, dans une conversation, on s’est dit :

avatar bulle pense

Être à 99,99% présent dans une conversation, en écoute active, t’empêchera de réfléchir et de vivre ce genre de chose. Finalement, cela te permet de partager plus facilement tes pensées ou même d’affirmer ta présence dans la conversation grâce :

  • Aux regards échangés avec ton interlocuteur ;
  • À tes feedbacks (p. ex. hochement de tête).

Bref, l’objectif est que, de l’extérieur, personne ne puisse se dire que te ne fais pas partie de la conversation.

Sois positif

Fais des compliments et observe le bon côté des gens. On aime s’entourer de personnes généreuses en compliments et qui nous font des commentaires positifs. Note bien cette phrase :

Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir.

Maya Angelou

Bref, pour devenir plus sociable, il te faut parler en bien de tes interlocuteurs, mais aussi de toi-même ! Donc, ne te plains pas et ne t’apitoie pas sur ton sort.

Provoque des émotions

  • Cherche les points communs entre toi et les autres ;
  • Partage ce qui te passionne ;
  • Fais des compliments ;
  • Fais-les parler d’eux ;
  • Fais de l’autodérision.

Toutes ces choses produiront des sentiments positifs chez ton interlocuteur.

À RETENIR

  • Pour devenir plus sociable, écoute et pose des questions ;
  • Intéresse-toi sincèrement à ton interlocuteur ;
  • Dans une conversation, ne réfléchis pas, porte ton attention à 99,99% sur le groupe et la conversation actuelle. Cela te permet de te mettre dans la même énergie que les autres ;
  • Les gens aiment parler d’eux. Donc, fais-les parler d’eux ! Cherche tes points communs avec l’autre (même quand il semble ne pas y en avoir).

4. Contrôle tes émotions

Tes émotions constituent le pilier essentiel du Triangle de la Sociabilité.

Ton comportement et ta façon de communiquer sont les marionnettes de ton mental. Ce dernier est quant à lui le marionnettiste. Nous ne le voyons pas, mais il fait tout le travail !

C’est lui le petit chef qui t’aidera à t’affirmer dans une conversation.

Devenir plus sociable implique de gérer ses émotions, de sorte à :

  • Limiter l’impact des pressions extérieures pour ne pas être affecté par la peur du rejet ni par des émotions négatives ;
  • Ressentir du plaisir et des émotions positives qui attirent les autres à nous.

Apprivoise les silences

Personne n’aime les silences.

Lorsque ça arrive, beaucoup essaie de meubler le vide par des dialogues intrusifs par panique. Et pourtant, ce petit moment gênant et stressant est le parfait moment de se challenger pour :

  • ressentir la pression montée ;
  • garder son calme ;
  • faire le vide en soi.

N’essaie pas à tout prix de parler et de combler ce vide. Sinon tu rendras la conversation inintéressante et tu perdras l’authenticité de l’échange.

Maintenant, même si ton interlocuteur n’apprécie pas ce silence… ne sois pas celui qui le brise.

Le plus important à ce stade et que tu puisses gérer émotionnellement cette situation.

Pourquoi ?

Parce que si ce silence est pesant pour toi, alors ton mal-être se projettera aux grands jours. Apprécie le silence pour devenir plus sociable.

Ainsi ton comportement ne te trahira pas.

Contrôle tes ressentiments

Apprends à gérer tes pensées négatives pour devenir plus sociable.

Identifie-les lorsqu’elles se manifestent, mais ne les autorise pas à prendre de la place. Aie conscience de leur présence puis remplace-les par des pensées positives.

  • Lorsque ces pensées négatives se manifestent dans une conversation, ne laisse pas échapper des arguments et des réflexions hors de propos ou déplacées. Devenir plus sociable ne se gagne pas en critiquant ou en partageant des sentiments négatifs. En fait, tu inspireras seulement du mépris et tes interlocuteurs n’apprécieront pas ta présence. Généralement, les personnes qui manquent de confiance en elles sont les premières à critiquer les autres. À cause d’un phénomène que j’ai évoqué plus haut : la peur du rejet. La peur est telle que l’on prend les devants, et on rejette les autres avants qu’ils ne le fassent.
  • Elles peuvent également se manifester quand tu te compares aux autres. Cela ne t’aidera pas à avoir confiance en toi, bien au contraire. Ne tente pas de voir le négatif chez toi et le positif chez les autres. Vois le positif chez toi et chez les autres.

Tout le monde vit des choses négatives !

Mais, finalement, le bien-être et la sociabilité sont des états d’esprit.

Matche ton énergie avec celle des autres

Pour devenir plus sociable, interagis dans la même énergie que les autres.

Cela sera difficile lors de soirée, mais la stratégie est de trouver les personnes qui sont dans une énergie entre l’énergie ambiante et la tienne. Une fois que tu trouves une personne dans cette énergie-là, va lui parler.

Puis, matche ton énergie à la sienne en copiant le ton de sa voix, son non-verbal et sa manière de s’exprimer.  

En fait, personne en soirée n’a envie de passer d’une énergie élevée (et fun) à une énergie standard, voire basse. Alors, si tu ne tentes pas de matcher ton énergie à celle de la soirée, les gens t’ignoreront.

Ne réfléchis pas

On a tous vécu cette situation en public où :

  • 1) On a voulu prendre la parole,
  • 2) on a anticipé ce que l’on allait dire,
  • 3) puis, on a senti la pression monter à l’idée de parler,
  • 4) alors, on a attendu et réfléchi si longtemps que notre intervention n’était plus appropriée ;
  • 5) On rumine de ne pas avoir parlé.

Le problème est que l’on pense trop !

Devenir plus sociable implique d’ « éteindre » son cerveau au moment de prendre la parole. Juste le temps de faire ta première action. On s’en fiche de ce que tu vas dire. Le but est de parler et de montrer que tu existes. Montre que tu es là physiquement et intellectuellement.

Tu dois agir avant que ton cerveau ne t’en empêche !

Aie conscience de tes biais cognitifs

L’être humain n’est pas rationnel.

Notre cerveau est victime d’une multitude de biais cognitifs qui ne nous aide pas dans nos relations avec les autres.

Parmi eux, nous subissons le biais de négativité. Celui-ci te conduit à identifier aisément le négatif chez autrui. C’est ici que se nourrissent nos préjugés. Donc si une personne te semble désagréable, force-toi à lui parler et essaie de comprendre sa façon de penser pour déroger à ce biais.

Le problème de ce biais est qu’il s’accompagne du biais de confirmation. L’idée est que nous chercherons naturellement à confirmer nos hypothèses. Alors, si tu penses que Robert est malpoli, tu trouveras très facilement des arguments qui prouvent que Robert est effectivement malpoli.

Ce sera plus facile de devenir plus sociable en ayant conscience de ces biais pour ne pas te laisser manipuler par eux.

Hacke ton cerveau et contourne ta peur

Use et abuse d’autosuggestion positive et de la visualisation

Un peu comme l’hypnose, prépare ton cerveau à vivre des événements de façon positive plutôt que l’inverse.

Persuade-toi que la conversation va bien se passer.

Visualise-toi comme étant à l’aise avec des inconnus, souriant, ouvert et totalement présent dans la conversation.

Ressens ses belles émotions.

Imagine l’intérêt de tes interlocuteurs te concernant.

Lorsque tu te seras persuadé de pouvoir te comporter ainsi lors de tes prochaines conversations, alors tu seras prêt à te confronter aux situations sociales.

Va plus vite que ton cerveau

Quand tu as peur d’interagir avec quelqu’un, il te faut devancer ton cerveau. L’idée est de ne pas laisser ta peur envahir ton esprit.

Parle le plus rapidement possible.

Veille à toujours faire la conversation sur tout est n’importe quoi (p. ex., commente l’ambiance, la météo, tes émotions, le look de ton interlocuteur…).

À RETENIR

  • Pour devenir plus sociable, ne laisse pas ton cerveau monter en stress. Agis le plus rapidement possible et ne réfléchis pas ;
  • Fais des scénarios positifs de tes succès conversationnels ;
  • Habitue ton cerveau à sortir de sa zone de confort. L’idée est d’apprécier tes échecs autant que tes réussites. Alors, même si les gens t’ignorent, ressens-le comme une victoire, car tu as su faire ce qui était important pour toi !

VI. Conclusion

Devenir plus sociable implique que tu agisses selon qui tu es vraiment. Lorsque tu atteins une telle congruence entre qui tu es et comment les autres te perçoivent, alors tu as gagné !

Cette congruence s’opère au moment de prendre la parole. Ta communication sera fluide  après avoir travaillé sur ton comportement (ta confiance en toi – langage non verbal) et sur tes émotions (ton estime de toi – ton état interne).

Devenir plus sociable nécessite de travailler sur qui tu es (estime de toi) et sur ce que tu décides de montrer aux autres (confiance en soi). Il s’agit des fondations de ta sociabilité. Lorsque tes fondations sont suffisamment solides, tu communiques enfin avec les autres de façon authentiques et tu deviens plus sociable.

Que vas-tu faire dès aujourd’hui pour devenir plus sociable ? Quelles actions vas-tu prendre ? Partage tes réponses en commentaire

Tu as aimé cet article ? Partage-le avec tes amis :)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments