Comment vaincre la fainéantise

12 juillet, 2021

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par l’un de mes lecteurs qui me demandait s’il pourrait un jour se débarrasser de son plus grand défaut : la fainéantise.

Il me décrivit sa situation actuelle et ses difficultés.

Il a des projets importants et qui lui tiennent à cœur, mais trouver le moyen d’agir dans cette direction le paralyse si bien qu’il ne fait rien… Plus le temps passe et plus il ressent de la difficulté à se bouger au point de se trouver fainéant.

Ça m’a donné l’idée d’écrire cette newsletter parce que je suis sûre que ce phénomène te touche également.

Comme mon lecteur, tu as des projets et des rêves, mais tu ne sais pas par où commencer alors tu te sens engloutie par une vague de fainéantise.

Au fur et à mesure du temps, tu l’acceptes, tu vis avec et tu te dis même que c’est une part de ta personnalité et puis c’est tout…

Le problème c’est que de cette façon tu ne te permets pas de trouver de solution à ta situation, alors tu restes concentré sur le négatif même si de petites astuces permettraient de vite passer à autre chose pour retrouver ta motivation.

1. La fainéantise n’est pas de ta faute !

Et le coupable est… notre cerveau !

TOI : Ah foutu cerveau ! Encore toi !!

TON CERVEAU : Eh oui 😉

Il est ton plus grand ami, mais il peut aussi s’avérer être une petite fripouille par moment.

Je m’explique, notre cerveau est guidé par des mécanismes rationnelsc’est-à-dire, réfléchi – et émotionnelsc’est-à-dire impulsif (source ici).

À l’image de Benzema et Giroud en équipe de France, il faut voir ces mécanismes comme les membres d’une même équipe. Tous deux cherchent à t’apporter le meilleur bien qu’ils soient incapables de travailler ensemble pour cela 😉

Mais comment l’un prend le dessus sur l’autre ??

En fait, tout dépend de ton niveau de conscience au moment où tu prends une décision. Si tu ne prends pas le temps de prendre des décisions réfléchies, conscientes et éveillées alors ta décision sera émotionnelle.

Donc, si ta décision est émotionnelle alors tu pourrais adopter un comportement négatif face à un événement sans trop savoir pourquoi. Cela peut te freiner dans ton quotidien à cause de la création d’un cercle vicieux qui t’amènera à toujours accorder plus d’importance au négatif qu’au positif (je te mets le lien de l’article sur les cercles vicieux ici si tu ne l’as pas encore lu 😊).

Alors, une décision prise en suivant tes émotions sera bien souvent une décision automatique, inconsciente et irrationnelle.

Mais comme ton cerveau est fainéant alors il se tournera plus facilement vers la prise de décision automatique – car son grand rôle dans ton quotidien est de te faire prendre des décisions qui impliquent le moins d’effort possible… ce qui naturellement te pousse à agir par facilité. D’où notre tendance à tous pour la fainéantise.

2. Mais, comment combattre la fainéantise ?

Voilà une question intéressante.

Tu peux prendre le taureau par les cornes pour le dompter… enfin, je veux dire tu peux prendre la fainéantise par les cornes…

Bref…

Tu n’es pas obligée de subir ta vie !

La solution se trouve dans les résultats que tu convoites.

  • Quel est l’intérêt pour toi de commencer à faire 30 minutes de sport 3 fois par semaine ? Pourquoi ?
  • Quel est l’intérêt pour toi de commencer à lire se livre sur ton étagère qui prend la poussière depuis des années ? Pourquoi ?
  • Quel est l’intérêt pour toi de commencer une nouvelle activité professionnelle/étude ? Pourquoi ?

La motivation qui te manque se trouve donc derrière ta réponse au pourquoi…

– Pour trouver de la motivation à agir, il te faut penser à un résultat très désirable –

Tu vois, si tu ne passes pas par là alors voilà ce qu’il risque de se passer :

  • Scénario 1 : Tu es sur ton canapé. Tu as la flemme de te bouger. Mais tu sais que tu dois faire ton sport. Tu vois les heures qui défilent et tu as de moins en moins envie de te bouger… Puis, tu fais ta séance. Mais si tu ne sais pas pourquoi tu fais du sport, alors tu auras beaucoup de difficulté à t’y mettre, chaque séance sera douloureuse psychologiquement et tu abandonneras très vite ;
  • Scénario 2 : Là tu sais pourquoi tu fais du sport… Tu veux avoir le corps de The Rock. C’est bien, tu agiras les premiers jours, mais tu te décourageras très vite lorsque tu te rendras compte que les résultats n’apparaissent pas rapidement…

Nouveau scénario possible (si tu décomposes tes objectifs et que tu comprends parfaitement l’importance de les atteindre) : Là tu sais pourquoi tu fais du sport, mais tu as un objectif clair, précis et mesurable. Tu veux faire du sport pour perdre 9 kilos, participer au prochain marathon de ta ville avec ton copain ou ta copine pour vous dépasser ensemble.

Dans ce nouveau scénario, tu es inarrêtable.

En fait, en définissant exactement « quel résultat tu recherches » et « pourquoi c’est important pour toi » alors tu trouveras la volonté d’agir même si tu n’en as pas envie…

Finalement, la fainéantise ne vient pas d’un manque d’intérêt, mais d’un manque d’organisation et de clarté dans tes objectifs… (découvre la méthode SMART pour y remédier 😊)

J’espère que t’avoir apporté des clés pour dompter ta fainéantise 🙂

C’est tout pour aujourd’hui.
À la semaine prochaine,
Madison
 

P.S. Si tu aimes ce contenu tu peux le partager à tes proches et si tu souhaites échanger avec moi sur le contenu de la newsletter répond directement à ce mail 😊